Actualités

Catastrophe

CIRCUS in the PARK

En juillet, chaque vendredi soir, l’Espace Catastrophe nous invite à prendre le pouls de la création circassienne. Aux alentours de 18h30, le Parc Victoria @Koekelberg, s’ouvre à l’imagination, à la créativité, à l’audace & à l’humour. L’espace d’une avant-soirée, nous nous affranchirons du carcan des murs des salles de spectacle, mais également de celui des lois de la physique la plus élémentaire.
Catastrophe

L’Espace Catastrophe cherche un.e étudiant.e en web-multimédia ASAP.

Pour le lancement de la Saison 2021-2022 et l’ouverture de son nouveau lieu, l’Espace Catastrophe cherche à renforcer son équipe web-multimédia. Pour nous aider dans cette aventure, nous sommes à la recherche d’un.e [voire 2] jobist.e.s web - multimédia qui souhaiterai(en)t enrichir son expérience en travaillant sur la refonte de nos sites internet en relation avec le webdesigner, le webmaster et la chargée de communication.
Catastrophe

L’Espace Catastrophe recherche des stagiaires en communication et diffusion qui collaboreront aux nombreux projets de la nouvelle Saison 2021-2022.

Ça y est ! L’Espace Catastrophe a emménagé à Molenbeek-Saint-Jean et toute l’équipe travaille déjà sur le lancement de la prochaine Saison, attendue fin septembre, à travers une programmation 100% Cirque inédite avec des spectacles, des événements, des résidences artistiques belges et internationales, des formations continues, le Festival UP!, etc. Pour nous aider à réaliser tous ces beaux défis, nous souhaitons renforcer notre équipe avec des stagiaires motivé.es et expérimenté.es qui souhaitent enrichir leur expérience en relevant de multiples challenges.
Création

Lucie Yerlès, dernière résidente avant l’envol.

Exactement le même âge… Par un joli clin d’œil du hasard, Lucie Yerlès & l’Espace Catastrophe sont tous les deux nés en 1995, il y a 26 ans, donc! Et par un autre joli clin d’œil du hasard, c’est la même Lucie qui est accueillie pour l’ultime Résidence de Création dans la Salle Hop, au fond de la cour à droite des Anciennes Glacières de Saint-Gilles, avant le déménagement à Molenbeek-Saint-Jean. L’occasion était trop belle de scruter avec elle l’évolution du Cirque contemporain sur les 25 dernières années – des années qui l’ont aussi forgée. Son pronostic pour le futur ? Des mélanges toujours plus nombreux du Cirque avec les autres Arts… & les Sciences!
Catastrophe

Visite des espaces & présentation des dispositifs.

Avec plus de 3.000 m² d’espaces intérieurs dédiés aux Entraînements & à la Création/Diffusion, complété par notre belle esplanade en extérieur [3.000 m²], ce nouveau lieu sera sans nul doute l’espace de tous les possibles, au service de toute la Communauté circassienne, habituée de l’Espace Catastrophe ou pas encore. Nous invitons les Artistes & Compagnies à venir découvrir ces infrastructures & les nouveaux dispositifs que nous développerons tout au long des Saisons à venir : Résidences, Studios, Trainings, LABOratoires de Recherche, EX-Périmentations, Master Classes, Coproduction, Diffusion...
Trainings

SUMMER TRAININGS : Une Piste d’Entraînements & de Création en extérieur pour les Artistes de Cirque, les Performeur.se.s mais aussi…

Notre PISTE EXTERIEURE - avec tapis de danse, accroches aériennes [à 7 mètres] & autres possibilités techniques - est déjà [re]montée sur notre nouvelle esplanade @Molenbeek-Saint-Jean. Cet espace de travail en plein air est gratuitement mis à la disposition des Artistes de Cirque, Performeur.se.s, Etudiant.e.s des écoles professionnelles, Semi-professionnels & Amateurs qui auront démontré leur capacité à travailler de manière autonome. OUVERTURE : mercredi 17.06.2021. Bienvenue-Welcome aux habitué.e.s de l’Espace Catastrophe, ainsi qu’à tout.e.s les autres...
Catastrophe

L’Espace Catastrophe déménage: 6.000 M² dédiés aux Arts du Cirque sur le site LionCity @Molenbeek-Saint-Jean.

Ça y est… l’Espace Catastrophe se dote [enfin] de nouvelles infrastructures. L’amorce d’une métamorphose qui fait suite à l’acquisition par la Région bruxelloise, via citydev.brussels, de l’ancien siège Delhaize [LionCity] à Molenbeek-Saint-Jean, situé à l’angle des rues Jules Delhaize et Osseghem. C’est le résultat d’un processus de longue haleine visant à consolider la place de Bruxelles comme Capitale des Arts du Cirque. Ce mardi 4 mai, Catherine Magis & Benoît Litt ont présenté les prochains développements prévus sur cette nouvelle implantation, lors d’une visite en compagnie de Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale ; Barbara Trachte, Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale, Catherine Moureaux, Bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean & Benjamin Cadranel, Administrateur général de citydev.brussels.
Création

Le Cirque, un tremplin de résilience.

Jesse Huygh démontre que l’on ne tient pas debout par nos peurs, mais par nos rêves. Atteint de mucoviscidose, il aurait pu ne jamais rêver de Cirque - trop de poussière, trop de contacts. Mais il s’est toujours accroché à son désir. «Le Cirque m’a donné une raison de vivre», explique ce grand gaillard, dans un sourire. Aujourd’hui, avec Rocio Garrote, il crée «À deux mètres». Ce spectacle – coproduit par l’Espace Catastrophe – évoque la fragilité de nos existences & la puissance de l’espoir. Un projet touchant & généreux, que le duo souhaite jouer en salle, en espace public, mais aussi devant les hôpitaux et les maisons de retraite, «pour dire aux gens qui souffrent qu’il ne faut pas s’arrêter de rêver».
Création

Il était une femme.

Lauréate de l’Appel à Projets XS & UP! 2021, promu par l’Espace Catastrophe & Théâtre National Wallonie-Bruxelles, la circassienne Mille Lundt explore un pan intrigant & méconnu de la culture occidentale. «WoManhood» évoque les dernières femmes-hommes d’Europe. En Albanie, ces «vierges assermentées» sont des femmes adultes qui prêtent serment de chasteté et vivent en tant qu’hommes dans la communauté. Ce glissement entre les genres est au cœur-même du spectacle de Mille Lundt: en scène, le masculin se mêle au féminin, le Cirque se mêle au documentaire. On tient-là un exemple parfait de la volonté de l’Espace Catastrophe & du Théâtre National de soutenir ensemble des formes circassiennes hybrides & novatrices.
Création

Nous nous sommes tant aimantés.

Avec le projet «Mû», la Tournoyante Production de Simon Carrot se joue des lois de l’attraction [terrestre]. Imaginez une scène où l’on peut marcher au plafond, rester collé aux murs ou ne pas glisser dans les pentes! Entre sciences & magie, l’équipe fait escale cette semaine à l’Espace Catastrophe pour bâtir une nouvelle Forme Courte, au titre digne d’un manifeste: «On ne s’étonne plus assez de marcher sur la terre». Cette création est lauréate de l’Appel à Projets XS & UP! 2021, promu par l’Espace Catastrophe & Théâtre National Wallonie-Bruxelles. «Mû» aurait dû être dévoilée début avril mais les rendez-vous ont dû être à nouveau annulés. On se glisse quand même dans la salle? Attention: vertige assuré!