XS & UP! donnent un sacré coup d’accélérateur à l’hybridation des genres.

Du 1er au 4 avril (on croise les doigts), le Festival pluridisciplinaire XS envahira le Théâtre National avec une vingtaine de formes courtes. Du côté de l’Espace Catastrophe, on espère que la Saison UP! pourra reprendre avant le début de l’été. En coulisses, les deux maisons de création unissent leurs forces pour soutenir la création de projets qui mêlent le Cirque aux autres Arts, et inversement. Lauréats d’un appel à projets commun, « WoManhood » et « Mû » dévoileront au printemps toute la vigueur de l’hybridation !

Actu_XS_CATA_Plan de travail 1_Plan de travail 1

Par son goût invétéré (et millénaire) pour les mélanges en tous genres, le Cirque connaît bien les autres Arts. Mais les autres Arts connaissent-ils bien le Cirque ? « Beaucoup de gens de Théâtre ne savent pas ce qu’est le Cirque aujourd’hui », observe Vincent Hennebicq, conseiller artistique au Théâtre National. « Il est urgent de combler cette méconnaissance. Le Festival XS, pluridisciplinaire, en est l’occasion parfaite. Avec l’Espace Catastrophe, nous souhaitons favoriser les rencontres entre les artistes, parce que nous sommes convaincus qu’elles déboucheront sur des hybridations passionnantes. »

La collaboration entre l’Espace Catastrophe et le Théâtre National ne date pas d’hier, permettant au Festival XS de faire la part belle au Cirque contemporain. Mais pour cette nouvelle édition, prévue du 1er au 4 avril prochains, les deux maisons de création ont tout particulièrement soigné leur union, mutualisant leurs moyens et lançant un appel à projets « d’hybridation scénique », qui a débouché sur la bagatelle de… 69 propositions ! « J’ai halluciné ! », s’exclame Vincent Hennbicq. « Franchement, je ne m’attendais pas à une telle réponse. C’est génial de se dire qu’autant d’artistes sont prêts à réfléchir à la rencontre entre le Cirque et d’autres Arts de la Scène. C’est très encourageant pour le décloisonnement des genres. »

Depuis sa création en 1995, l’Espace Catastrophe croit dur comme fer à cette hybridation, de même qu’à la puissance des formes courtes, complémentaires des longs formats. Pour Catherine Magis, directrice artistique, ces collaborations avec le National sont donc le prolongement d’une action au long cours. « Le Festival XS est une belle opportunité pour les créations circassiennes de se déployer dans un autre écrin – théâtral – et de toucher d’autres publics », explique-t-elle. « Par notre appel à projets commun, nous souhaitions toucher des metteurs en scène de Théâtre qui n’auraient peut-être pas encore eu l’idée de s’intéresser au Cirque, et vice-versa. Le but n’est pas de faire un collage entre les Arts, de faire coexister le Cirque à côté du Théâtre, mais de mélanger (réellement) les genres pour développer un langage hybride et singulier. »

Pour faire pousser ces beaux mélanges, un bon terreau est important : le Théâtre National et l’Espace Catastrophe mettent les petits pots dans les grands en apportant aux deux projets lauréats un accompagnement, une aide technique et financière importante. « C’est une vraie collaboration, dans toutes ses dimensions », se réjouit Catherine Magis, « nous finançons à parts égales une bourse de création de 15.000 euros par projet, nous proposons des résidences accompagnées, une programmation à XS et dans la Saison UP!… Un soutien à tous les étages ! ».

Cette année, les deux projets lauréats devraient montrer chacun, de singulière façon, deux facettes de l’hybridation. Circassien, musical, vidéographique, WoManhood, porté par Mille Lundt, nous fait découvrir les dernièr(e)s « femmes-hommes » d’Europe, ces « vierges assermentées » d’Albanie qui ont décidé de vivre en tant qu’hommes. L’acrobatie, la danse, la contorsion, la manipulation, le documentaire et la musique live, aux mains de trois interprètes féminines, se combinent pour explorer le flou entre les genres. Avec , la Cie Simon Carrot / Tournoyante Production met la gravité en jeu(x) en forgeant des agrès étonnants, murs de métal sur lesquels on marche grâce à des électro-aimants, tables qui collent au plafond ou plan incliné dont rien ne tombe, à la croisée de la magie et de la science. C’est ici, par le champ de force – au sens propre – que le Cirque se mêle à la recherche scénographique et aux Arts plastiques [plutôt métalliques, d’ailleurs].

Deux projets parmi une moisson de 69 propositions reçues donc, car il fallait bien choisir… « C’est presque frustrant de n’avoir pu soutenir que deux projets ! », confesse Vincent Hennebicq. « Mais on espère aussi que ces croisements vont en inspirer d’autres. C’est comme dans la vie : il suffit parfois de présenter deux personnes l’une à l’autre pour changer le cours des choses ! » C’est bien le but de l’opération, qui invite les genres et les gens à se connaître de mieux en mieux, pour déboucher sur les plus étonnants mélanges.

 

———

 

Plus d’infos sur l’Appel à Projets  

Théâtre National / Festival XS

Espace Catastrophe / Festival UP!

Création

Le Cirque, un tremplin de résilience.

Création

Il était une femme.

Création

Nous nous sommes tant aimantés.