Des Résidences Last Minute [Bis] prises d’assaut.

Il ne s’agit pas de vacances aux Bahamas, mais d’un voyage tout aussi essentiel : celui de la création ! À l’heure où tout ferme, l’Espace Catastrophe ouvre à nouveau tout grand ses portes aux artistes avec les Résidences Last Minute [bis]. « J’ai vu l’appel à projet et j’ai posé ma candidature le soir-même ! », sourit Tania Simili, toute satisfaite de sa Résidence de trois semaines.

Bandeau_FB_Residences-last-minute_BIS_1200X630_CIE

Avec ses salles – où se croisent habituellement nombre d’artistes [en journée] et une kyrielle de passionnés [en soirée] – vidées pour la deuxième fois par le satané Covid 19, l’Espace Catastrophe aurait pu hériter d’une ambiance d’automne… Que nenni ! Depuis le 2 novembre [et jusqu’au 18 décembre], on y sue, on y bosse, on y travaille, dans une température digne des tropiques…

En effet, dès l’annonce gouvernementale de la fermeture des activités culturelles au public, l’Espace Catastrophe a lancé un nouvel Appel à Projets pour des Résidences Last Minute [Bis]. Comme en été, les Artistes & Compagnies ont l’occasion de venir chercher, essayer ou peaufiner leur création dans le plus strict respect des règles sanitaires : à chaque projet sa salle, sa bulle !

Inutile de dire que ces Résidences, ouvertes au Cirque, et cette fois également au Théâtre et à la Danse, ont été littéralement prises d’assaut : en quelques jours, le planning était complet. « Nous sommes de nombreux artistes à Bruxelles et, en ces temps de confinement, nous sommes évidemment nombreux à être à l’affût des espaces de travail », rapporte Tania Simili, qui est venue œuvrer pendant 3 semaines à la recréation de son numéro « Sumati ». « J’avais la salle U pour moi toute seule, et j’étais consciente de l’incroyable luxe que ça représente », sourit cette acrobate qui, souplesse oblige, a littéralement sauté sur l’occasion, en répondant le jour-même à l’appel à projets. Son élan a porté ses fruits. Le créateur sonore, confiné en France, a pu travailler en parallèle et en temps réel sur la musique de son numéro, et les planètes se sont alignées pour que ce travail qui mêle tissu aérien et massues atteigne de nouvelles cimes !

À la fin de ce bel alambic, Tania Simili devait rejoindre sa Suisse natale pour présenter « Sumati » au festival Encirqués, à Sierre. Mais c’était sans compter sur un nouveau tour de vis suisse dans les exigences du confinement : le festival, prévu du 9 au 13 décembre, est annulé. Là-bas, Tania devait terminer son numéro avec plein de copains circassiens qui la rejoignaient sur une scène transformée en dance-floor. « L’idée, c’était de refaire du lien, et ç’aurait été de belles retrouvailles ! », regrette Tania. Il faudra encore attendre un peu. « Tu comprends pourquoi des initiatives comme celle des ‘Résidences Last Minute’ ont de quoi réjouir. Elles permettent de maintenir une émulation, d’au moins se croiser et de se sentir soutenus. »

 

NOTE :  

On retrouvera Tania Simili dans la Saison UP!, à l’affiche de « Boutès », de la Compagnie Courant d’Cirque, le 19 & 20 mars @ Théâtre Marni

 

★  + d’infos sur les Résidences Last Minute [Bis]

★   Album photos Résidences Last Minute [Bis]

Catastrophe

CIRCUS in the PARK

Catastrophe

L’Espace Catastrophe cherche un.e étudiant.e en web-multimédia ASAP.

Catastrophe

L’Espace Catastrophe recherche des stagiaires en communication et diffusion qui collaboreront aux nombreux projets de la nouvelle Saison 2021-2022.