Les formateurs au taquet : « En donnant cours, on apprend ! »

La SAISON UP!, c’est une avalanche de spectacles, mais pas que ! C’est aussi du Cirque à vivre, en repoussant vos propres limites : les Cours du Soir & les Stages de l’Espace Catastrophe, ouverts à tous les publics, vous fixent rendez-vous avec une foule de formateurs & formatrices pleinement inscrit dans un parcours de création. Et cette année, on compte une flopée de nouveaux artistes férus de transmission!

STTPA_23S_Jeu-Clownesque_Robert-Landard-(14)__light

Depuis sa création en 1995, l’Espace Catastrophe n’a jamais dévié de sa conviction : oui, le Cirque peut nous emmener plus haut – quel que soit notre âge ou notre condition physique.

Cette Saison encore, une vingtaine de Cours du Soir et une trentaine de Stages offrent leur créativité à votre curiosité : corde lisse, équilibre dans tous les sens, exploration de la planète clown,… Il suffit de plonger dans le vaste menu pour trouver chaussette à son pied – pour les adultes, mais aussi pour quelques Ados acharnés ! « Le plus important, en fait, c’est d’avoir envie ! », estime Iara Gueller, acrobate aérienne de haut vol, qui, du haut de ses 27 ans, a déjà multiplié les projets circassiens, dans son Brésil natal ou à Bruxelles, où elle est sortie diplômée de l’Esac. « Même si je peux apparaître comme ‘aguerrie et diplômée’ aujourd’hui, j’ai moi-même commencé en école de loisir, au Brésil. Aujourd’hui, j’ai envie de rendre ce que j’ai reçu. Ma base, c’est la notion de plaisir. Le seul prérequis – ou presque ! –, c’est la motivation ! ».

Même si certains Cours et Stages de la SAISON UP! sont estampillés « Artists friendly » (entendez que les artistes professionnels y trouveront aussi matière à progresser), aucune formation de l’Espace Catastrophe n’a pour but de faire de vous des circassiens de métier. Le principe pédagogique est plutôt d’offrir à chacun l’appui dont il a besoin, là où il en est. « Beaucoup de gens se disent : ‘Bah, je suis trop vieux, trop sédentaire’ mais ce qu’il y a de chouette, c’est qu’on n’est pas là pour faire une compétition, sinon avec soi-même ! », explique Iara. « Ce qui compte, c’est la disponibilité physique et intellectuelle. Quant était-ce, la dernière fois que tu as essayé une chose que tu n’avais jamais faite de toute ta vie ? Et si on expérimentait ça ensemble ? Alors oui, le cerceau aérien et le trapèze fixe, que j’enseignerai cette saison, ça fait un peu mal ! Mais on va être patient, d’accord ? Tous les cours se donnent sur la longueur, chaque semaine. Ce sont des aptitudes physiques qu’on ne gagne pas en un seul jour. C’est comme apprendre une langue : quand tu t’y mets, tu ne te dis pas que tu seras bilingue à la fin de la journée ! On va y aller pas à pas. »

Le chic de cette SAISON UP! c’est que vous serez loin, très loin d’être seuls au milieu du désert : « Le groupe est toujours porteur », note Iara. « Chacun amène sa vision, ses forces et ses défis, qui nourrissent tout le monde. » Et plus encore, pour certains Cours du Soir, vous aurez carrément deux formateurs/trices pour le prix d’un.e. C’est le cas d’Iara, qui donnera cours de Cerceau aérien en alternance avec Carla Manrique, et Cours de Trapèze fixe avec Natalia Fandiño. « Pour les participants, c’est très intéressant, parce que nous avons un regard différent et complémentaire sur une même discipline. De l’extérieur, on pense parfois qu’il n’y a pas 36 façons d’apprendre une technique. Et bien si, il y en a même une infinité ! C’est génial pour nous aussi, formateurs, de pouvoir dialoguer entre nous. »

En ce qui le concerne, il sera seul pour son Cours, mais vous allez déguster : routard de la marionnette, passionné par son expression radicale et sans faux-fuyant, Jean-Michel Distexhe est aussi un nouveau formateur… au long cours. « En tant qu’artiste, c’est très enrichissant de se retrouver à essayer de mettre des mots sur une pratique, pour construire quelque chose avec les participants. En donnant cours, on apprend », estime-t-il. De la marionnette ? En Cirque ? Évidemment. Les deux arts ont un énorme point commun : la manipulation d’objet. C’est d’ailleurs le titre d’un des cours et stages dispensés par Jean-Michel : « Marionnette et Théâtre d’objets ». « Je trouve que la rencontre entre Cirque et marionnette va de soi », commente l’artiste, fondateur de la Compagnie Panoptikum, qui s’axe sur le lien entre marionnette et théâtre, la foi donnée au personnage qu’on anime et la fermeté dans son intention d’acteur. « Le Cirque va de plus en plus vers une forme de récit, ici et maintenant. J’aime imaginer que la marionnette et le théâtre d’objets, par leur exigence, peuvent amener une réflexion sur la narration. Ce sont des outils avec lesquels on ne peut pas tricher. Contrairement à ce qu’on dit souvent, on ne peut pas se cacher derrière une marionnette, parce qu’elle nous révèle. »

Et ce n’est qu’une des nombreuses pistes qui vous sont proposées tout au long de cette Saison ! Sans doute n’aurez-vous qu’un défi : l’embarras du choix.

 

Programme Ateliers, Cours & Stages : https://formation.catastrophe.be/
Programme Open Day [19.09] : https://formation.catastrophe.be/open-day/